La gratitude Késako ?

La gratitude c’est l’émerveillement du quotidien. Imaginez juste quelques instants, une vie ou vous dîtes spontanément MERCI à chaque petit plaisir, satisfaction, rencontre ou moment.

Tel un enfant qui s’extasie devant un bonbon, la gratitude est la gourmandise qui permet au plaisir d’être encore plus grand.

Rappelez-vous cette scène du film Amélie Poulain.

 

« Tout est parfait en cet instant. ». Chacun des petits détails lui semblent alors comme une grâce. Cet extrait fait partie de mes scènes cultes au cinéma. Voyez comme avec elle, nous avons envie d’être heureux à ce moment-là. Il y a comme un besoin d’aller voir le beau dans chaque petite chose et de la remercier d’être là. Alors, quand ce sentiment s’installe, nous avons envie de le faire rayonner autour de nous, comme si nous devenions des distributeurs de joie et d’amour. Dire Merci et recommencer. Au réveil, en mangeant, en travaillant… Serait-ce le secret du bonheur ?

 

Une idée New Age ou une réalité scientifique ?

Aujourd’hui, la psychologie positive est de plus en plus étudiée scientifiquement. Le Docteur Robert Emmons a observé que  les personnes faisant preuve de gratitude sont plus enthousiastes et optimistes et surtout qu’elles sont moins stressées. Voici 5 conséquences visibles à la pratique quotidienne de la gratitude :

– un bonheur plus accru, on en a pleinement conscience.

– un bonheur qui dure dans le temps.

– une meilleure santé.

– une plus grande sociabilité.

– un plus grand détachement des choses matérielles.

Les bienfaits s’observent dès 3 semaines de pratique quotidienne. La gratitude permet de cultiver une attitude positive. Plus nous regardons le bonheur, plus il est présent. Vous avez surement déjà remarqué qu’en laissant notre attention se porter sur une douleur, elle s’accroît. Puis, quand notre attention est focalisée sur autre chose… ooooh, on l’oublie ! C’est d’ailleurs la technique qu’on utilise pour la chirurgie sous hypnose. Plus notre regard est obnubilé par quelque chose, plus cet élément grandit dans notre vie. Alors, vous décidez d’être focalisé sur quoi ? Les petits malheurs ou la joie ?

Quand vous prenez conscience d’un bienfait (le sourire d’un passant, la température de l’air, l’odeur du café…), vous devenez attentif à votre état intérieur, aux sensations positives qu’il vous procure. Vous pouvez alors le savourer avec délice.

Voir le vide à moitié plein. Puis se rendre compte que, finalement, nous avons déjà pas mal de choses dans notre vie. C’est s’entraîner au quotidien à changer nos attitudes négatives en attitudes positives : Transformer « Je manque toujours d’argent » en « MERCI car j’ai un toit sur la tête, de quoi me nourrir et être au chaud (tout le monde n’a pas cette chance) ».

Vous imaginez déjà surement que cette notion est bien plus facilement intégrée en étant acquise dès l’enfance. Comme pour tout apprentissage, il commence par l’exemple. Plus vous serez reconnaissant avec votre enfant avec des phrases telles que « J’ai de la chance d’avoir un enfant comme toi » ou bien « Je suis reconnaissant de ce que tu viens de faire », ou encore « Je te remercie d’avoir rangé ta chambre », plus cela fera parti de ses automatismes. Cela ne fera pas que de lui qu’un enfant plus agréable, mais également un enfant plus heureux. D’ailleurs, en tant que parent, nous attendons souvent de notre enfant que son premier mot après « papa » et « maman » soit « merci ».

Comment exprimer sa gratitude ?

A chaque instant. Pour commencer vous pouvez le faire au réveil pour vous programmer positivement pour cette journée. Remercier pour votre nuit de sommeil et pour toutes ses belles choses que la journée va vous apporter.

Ou bien le soir, juste avant de vous endormir. Remercier pour toutes les choses positives. Cela peut être des choses très simples, comme « Je suis reconnaissant car j’ai bien ri avec ma collègue aujourd’hui ».

La qualité est plus importante que la quantité. Il est préférable d’en relever moins mais de ressentir profondément la gratitude pour chaque élément listé.

 

Et si on se lançait un petit défi ?

Comme vous avez pu le lire quelques lignes plus tôt, les effets se font sentir au bout de 3 semaines.  Alors imaginez que vous et votre enfant, vous vous lancez un défi pour les 3 prochaines semaines. Le défi d’être dans la gratitude le plus souvent dans la journée et de remplir chaque jour un petit carnet. En plus d’être motivant, ce carnet sera un joli souvenir de cette période. Vous pouvez également imprimer ce document en bas de l’article pour égayer votre challenge.

Dans notre vie de famille, nous essayons d’appliquer au maximum ce sentiment positif. Le plus souvent, chacun dit au moment du dîner les choses chouettes de sa journée. Mais le fameux carnet plus intime, cela fait bien longtemps que je ne l’ai pas rempli. Alors je m’y remets en même temps que ceux qui en ont envie, en communion avec ma fille !

A vous de jouer, prenez le temps d’écrire chaque jour des choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant. Puis laissez la félicité s’installer doucement dans votre vie. C’est parti pour 3 semaines d’entrainement! Laissez le mot MERCI, être le leitmotiv de ces prochains jours. Et puis, si jamais vous n’allez pas jusqu’au bout, l’important est de commencer à se mettre dans un état de gratitude.

Choisissez le moment le plus opportun pour vous, afin d’être très régulier dans votre pratique. Laissez votre écriture être de plus en plus fluide. Puis, appréciez pleinement chaque satisfaction ! Ceux qu’ils le veulent peuvent laisser un commentaire pour partager tout les changements positifs qui se sont déjà installés dans leur vie ou dans celle de leur enfant. Vous pouvez partager également les réactions de vos enfants face à cette idée.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !