Lire le début…

Mise en place de règles

 

Même si elles ne plaisent pas toujours, l’enfant a besoin de limites. Les  règles doivent être claires mais surtout constantes. Les routines rassurent l’enfant, ainsi, il peut anticiper la suite des évènements et être apaisé. Selon les experts, les enfants qui n’ont aucune limite à respecter se sentent angoissés et perdus, parce qu’ils jouissent, tout simplement, d’une trop grande liberté.

Quand elles sont posées de manière précise et répétée, l’enfant les automatise. Par exemple, « après manger, tu dois te brosser les dents ». Au début, vous l’accompagnez. Vous lui montrez comment faire. Puis, il vous montre comment il sait le faire. Jusqu’au jour, où il sera assez grand pour y aller tout seul. Cette règle quotidienne sera au fur et à mesure parfaitement intégrée. Cela va l’aider à gagner en autonomie.

Pour la vie en société, il doit apprendre très vite, qu’on ne peut pas tout faire. « Non, on ne peut pas se promener tout nu dans le salon ! ». Toutes ces règles, politesse, partage, courtoisie … vont l’aider à avoir des relations harmonieuses avec les autres (famille, amis, voisinage…). Ces relations-là sont essentielles à son bien-être.

 

L’autonomie.

 

Il est parfois frustrant de voir notre petit grandir. Lui qui, il y a quelques mois encore avait besoin de nous pour accomplir une tâche, le voici sûr de ses gestes. C’est un art de lâcher et de les laisser expérimenter sans leur transmettre le besoin d’être indispensable pour eux ou nos propres peurs. Moi-même, j’ai réalisé avec l’arrivé de mon conjoint, les nombreuses erreurs que je ne lui permettais pas de faire. Elles sont pourtant essentielles.

Peut-être que vous connaissez déjà la métaphore du papillon. Un homme se promène dans une forêt. Il voit au loin, un papillon qui se débat pour sortir de son cocon. Pensant bien faire, minutieusement, il débarrasse l’animal des couches qui l’enserrent. Voici le papillon libre. Libre mais à terre… Il ne vole pas. Pourquoi ? Car c’est dans la lutte pour sortir de son cocon que le papillon prépare ses ailes pour voler.

Nos enfants sont comme de jolis papillons. Ils ont besoin de tester, d’expérimenter, de vivre. Ils doivent se confronter à la vie pour en comprendre le sens et surtout devenir forts.

 

Cohérence

 

Un jour oui, un jour non. Papa dit oui, maman dit non. Voici la recette idéale pour perdre un enfant. Il ne s’agit pas de n’avoir aucune souplesse dans le quotidien, car votre enfant a aussi besoin d’apprendre la flexibilité. Mais la base doit toujours être la même et les règles, avoir du sens pour lui.

 

Non-violence

 

Une étude de Jeewook Choi, de l’université de Harvard démontre que les paroles humiliantes, méprisantes, blessantes ont des répercussions néfastes sur le cerveau des enfants et altèrent le fonctionnement des circuits neuronaux et de zones participant à la compréhension du langage.

 « Plus le parent est dur, rigide, non compréhensif, plus l’enfant ressent de la colère contre le parent. Il peut devenir réellement agressif. Il va faire subir aux autres ce qu’il a subi, c’est-à-dire les dominer, les soumettre par la force, l’humiliation. La provocation devient sa manière d’être. » Catherine Gueguen

Plus l’enfant est éduquer avec la peur, plus il ressent du stress. Afin d’obtenir un comportement désiré chez votre enfant, il sera beaucoup plus efficace de lui donner envie, plutôt que de le soumettre.

 

Explication

 

Votre enfant a besoin de comprendre les raisons de vos décisions le concernant. Cela invite à beaucoup de remises en question de notre part car cela met en lumière certaines de nos contradictions.

Un tout petit ne peut comprendre le sens des règles que vous lui imposez. Il aura donc tendance à les vivre avec beaucoup de difficultés voir même à les transgresser. Si au contraire elles ont du sens pour lui, il les fera siennes beaucoup plus aisément.

 

Respect

 

Respecter son enfant, c’est-à-dire le considérer comme un individu à part entière et écouter ses besoins, favorisera son respect envers lui-même et envers les autres. Nombre de parents perçoivent l’enfant comme un mini-adulte en attente et ne considère pas leur juste valeur, leurs émotions et leurs expériences.

Respecter son enfant, c’est laisser toutes les parts de lui s’exprimer, lui donner toute la place nécessaire, le prendre comme il est.

 

 

 

 

Il n’y a pas de parents parfaits, ou alors, je ne les ai pas encore rencontrés ! L’essentiel est de prendre conscience de la portée de nos actions sur nos enfants. Ils ressentiront toujours votre bonne intention. L’échange est primordial. Ils ont beaucoup de choses à nous dire sur les parents que nous devons être pour eux.

Il n’est pas toujours simple de dépasser les enseignements de nos propres parents ou de se défaire de ce que nous, nous aurions eu besoin en tant qu’enfant. Laissez-les être vos enseignants dans le but de devenir le parent tout-terrain qui s’adapte à chaque situation pour eux.

 

Montrez l’exemple : Agissez selon les valeurs que vous voulez lui transmettre.

Affection : Plus vous lui en donnez, plus il sera serein et sûr de lui.

Implication : Donnez-lui de l’attention et soyez à l’écoute de ses besoins.

Adaptation à son âge : Ayez des attentes qui correspondant à ce qu’il est capable de faire et de comprendre.

Mise en place de règles : Posez des limites claires, il n’en sera que plus rassuré et heureux en société.

Autonomie : Favorisez l’autonomie de votre enfant dès son plus jeune âge.

Cohérence : Allez tous dans le même sens et soyez constant dans vos règles.

Non-violence : Évitez tout sentiment de peur de votre enfant à votre égard, favorisez plutôt une relation complice dans la bienveillance.

Explication : Expliquez le sens de vos décisions à vos enfants.

Respect : Considérez votre enfant comme un individu à part entière. Acceptez ses ressentis et ses particularités.

Rendez-vous sur Hellocoton !